Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
10 juillet 2007 2 10 /07 /juillet /2007 11:30

 

" Eh fait doucement !

Mais recule-toi ! "

Assis sur une grosse pierre bien lisse Victor fait un geste de la main pour signifier à son cousin qu'il ferait mieux de s'écarter. Dans la main droite de Victor, il y a le couteau que son père lui à prêté, dans sa main gauche, un cylindre marron de trois ou quatre centimètres de diamètre. Un bâton de dynamite. En pleine forêt amazonienne, dans une rivière qui est sûrement une des plus propres du monde, parce que les filets sont très chers, les indiens shuars pêchent à l'explosif.

 

Tous les gamins du petit village de Tsuntsu, perdu dans la forêt à une journée de route de la ville la plus proche, sont venus pour participer. Comme dans beaucoup de pays, la pêche est, pour les enfants, plus une sortie qu'une corvée. Et puis dans la région, il y a presque autant de cours d'eau que d'arbres, mais il faut quand même pas mal de monde pour pêcher de quoi manger. On y met les grands moyens.

 

" Passe-moi une feuille Ivan. " Il faut enrouler le demi bâton de dynamite dedans pour empêcher qu'il ne prenne l'eau trop vite. On y fait un trou pour la mèche avec un bout de bois. " On la met après, c'est dangereux " explique Victor, un peu avare en paroles. Il préfère observer ce qu'il se passe plutôt que de s'étendre. Les deux plus jeunes garçons qui le suivent sont plutôt à l'opposé, mais c'est Victor l'aîné.

 

Pour l'instant, il observe la rivière. Les plus jeunes courent sur les rochers et ramassent des escargots d'eau, les tsuntsus, qui ont donné leur nom au village. On attend Ivan qui est parti il y a quelques minutes dans la forêt.

 

Il ne tarde pas à revenir. Il tient un bâton sur son épaule. Au bout du bâton, il y a comme une grosse motte de terre. Pourtant cela n'a pas l'air très lourd. Les enfants s'approchent de lui en riant. Ils posent une main sur la motte de terre avant de regarder y grimper des centaines de petits insectes rouges, des termites.

 

La technique de pêche des Shuars est rôdée. Les termites sont un appât de choix. On coupe deux petits bouts de leur refuge, puis on les tape l'un contre l'autre pour les faire tomber dans l'eau. Victor, sa dynamite dans la main observe, en contre bas, la surface de la rivière. " Rien ". Amadeo explique : " Si on ne voit pas de poissons monter à la surface pour manger des termites, il faut aller voir plus loin. "

 

Or la rivière est longue. Il faut remonter plusieurs kilomètres. Tous les cinq cents mètres quelques termites sont sacrifiées, mais pas attaquées par les poissons, il faut encore remonter le cours d'eau.

 

Les termites ont servi à à quelque chose. Victor lance sa dynamite dans un lacet de la rivière. Une petite colonne d'eau s'élève dans un fracas inhabituel pour la forêt. C'est le signal que tous attendaient pour se jeter à l'eau. L'explosion ne tue pas de nombreux poissons. La plupart ne sont qu'assomés et il faut les attraper avant qu'ils ne se réveillent.

 

Après les heures de marches dans la chaleur humide, le bain fait un bien fou. Même s'il est un peu physique. Amadeo est un de ceux qui s'en sortent le mieux. Il observe au ras de l'eau et soudain il plonge. Quand il remonte, c'est presque à chaque fois avec un ou deux petits poissons frétillants.

 

Après avoir utilisé les deux moitiés du bâton d'explosif, le bilan est bien maigre. A peine un kilo et demi de fritures et une vingtaine d'escargots d'eau. Pour autant, personne ne semble le remarquer. Leur pêche miraculeuse est là : un moment d'amusement, une sortie " à la rivière " avec de belles explosions, et puis la forêt et les rivières d'amazonie qui ont leur effet légèrement euphorisant même sur les gens qui y vivent.

 

  

 

 

Partager cet article

Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article

commentaires

Antonin 18/07/2007 11:39

Néfatse en effet. Pas autant que la pêche en mer à la dynamite par exemple qui détruit les coraux. Ici les rivières sont très encaissées et couvertes de rochers. Il n'empêche que cela laise sûrement des résidus de dynamites au fond... qui nourissent les poissons... qui nourissent les hommes.Je n'ai pas réussi à savoir s'ils s'e rendent compte. Sûrement un peu. C'est un des paradoxes de ce peuple qui est obliger de couper des arbres pour faire (un peu) d'agriculture mais qui rechigne à cela car ils vivent de la forêt... Comme vous dites cela paraît plus sécurisant d'avoir un frigo... et pourtant pas plus écologique.

yolande 18/07/2007 06:38

Belles photos bien explicatives sur leurs moyens de pêche. La méthode employée est néfaste pour l'environnement, ils doivent le savoir mais de quel droit je les juge alors que mon moyen de me nourrir et de sortir de ce fauteuil est d'allée simplement à mon réfrigérateur qui déborde de nourriture!!!! merci de cette piqûre de rappel

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web