Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 17:55
Le Monde.fr a pris un de mes papiers : http://www.lemonde.fr/europe/article/2009/04/10/le-gouvernement-moldave-tente-de-retenir-les-jeunes-loin-de-la-capitale_1178959_3214.html

Ils y avait aussi et surtout un super bon corespondant du Monde papier sur place. Ses papiers sont en lien du mien, je vous laisse regarder.

Je vous invite aussi sur la galerie FlickR de ces deux derniers jours : http://www.flickr.com/photos/27313711@N02/
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article
10 avril 2009 5 10 /04 /avril /2009 14:30

Chisinau 10 avril

Alors que Le president Moldave Vladimir Voronine vient d accepter le recompte des voix des elections legislatives du dimanche 5 avril, l'opposition moldave semble s'etre essouflee.


Une manifestation a lieu en ce moment meme sur la place de la grande asssemblee nationale, mais elle n'a attire qu'une centaine de personnes. Les slogans sont toujours les memes : "a bas le communisme", "Moscou va-t-en la Moldavie n'est pas a toi", mais le coeur n'y est plus.

Depuis mercredi, le pouvoir a exerce de nombreuses pressions, notamment envers les jeunes, pour que les moldaves ne descendent pas dans la rue. Hier, des bus munis de megaphones diffusaient des messages incitant les parents "a ne pas laisser leurs enfants se faire manipuler par des provocateurs voulant destabiliser la Republique Moldave".



Chisinau 9 avril 2009 04


Les etudiants expatries voulant regagner le pays ont ete retenus aux frontieres. Des centaines d'arrestations ont eu lieu dans la capitale, et des rumeurs d'intervention russe ont circule parmi les manifestants.

Le recompte annonce des voix, meme s'il ne fera surement pas changer le resultat du vote devrait achever le mouvement
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 11:40
Après les violents affrontements de mardi, le régime moldave semble prendre la menace d'une révolution très au sérieux.Le premier signe qu'il a donné est d'avoir tout de suite accusé la Roumanie de vouloir reprendre la souveraineté sur son territoire. Mercredi, les principaux postes frontière du pays ont été fermés alors que de nombreux jeunes moldaves, expatriés en Roumanie pour leurs études, veulent rentrer, à l'approche de la Pâques orthodoxe et pour voir ce qui se passe chez eux.

C'est là le deuxième signe de crainte de la part du régime: il se méfie de ses propres jeunes. Bien sûr, c'est une frange pas forcément si radicale de la jeunesse moldave qui scandait mardi "nous sommes Roumains" ou "mieux vaut être mort que communiste". Mais la grande majorité de cette jeunesse ne demande sans doute pas plus qu'un peu de considération et de reconnaissance. Hors il leur est actuellement très difficile de simplement regagner leur foyer.

Ils sont désormais ouvertement ciblés comme une population "suspecte". Dans le bus qui nous a emmené en Moldavie, la situation a été édifiante et symptômatique du ciblage qu'effectue le régime. Ils avaient à peine vingt ans et ils ont dû tous descendre un par un -seulement les garçons- pour répondre à un interrogatoire complet où leur on a explicitement fait comprendre qu'ils étaient "suspects de vouloir mener des violences à Chisinau".

Lorsque l'officier chargé de rammener les passeports dans le bus est enfin parti, un frémissement de satisfaction est passé sur tous les visages. Le jeune qui se tenait à côté de nous tremblait un instant plus tôt. Ils nous a lancé un regard qui en disait long sur son soulagement d'être simplement admis à  entrer dans son propre pays.
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article
9 avril 2009 4 09 /04 /avril /2009 11:35
J'ai abandonné certaines de mes obligations pour suivre Mehdi Chebana en Moldavie. Nous y étions déjà allé l'an dernier et Mehdi qui connaît très bien la région y est retourné plusieurs fois depuis.Apparemment plusieurs journalistes se sont déjà faits refoulés et  la plupart des postes frontière étaient fermés mercredi.

Nous sommes partis mercredi matin de Paris vers 6h et avons réussi à entrer dans la nuit. Commencera donc ici une (courte) série de "chroniques moldaves". Dès que je le pourrais, je mettrais quelques photos en ligne sur FlickR (elles ne sont PAS libres de droits, mais si vous en voulez pour votre super journal, vous n'avez qu'à me joindre).

Pour le reste, Time will tell.
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article
30 mars 2009 1 30 /03 /mars /2009 22:24
Avec un peu de retard, vous pouvez trouver ici un nouveau diaporama sonore sur Continental Clairoix. Il s'agit de leur manifestation à Paris le 25 mars.



Autre info à ce propos: France Info a révélé aujourd'hui que le groupe Continental continuait d'embaucher et de se développer ... mais en Roumanie. Depuis le début de cette histoire justement les salariés de Clairoix faisaient part de leurs inquiétudes à propos de l'usine de Timisoara. Pour eux, la fermeture de leur site n'était pas due à la crise mais bien à une délocalisation déguisée. Cette information semble confirmer cette vision des choses.
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 00:06

Jeudi 5 mars, les salariés de l'usine Continental de Clairoix dans l'Oise reprennent le travail. Pendant qu'ils étaient en chômage partiel, la semaine précédente, des rumeurs ont éclaté évoquant une possible fermeture de l'usine. Des rumeurs jamais démenties par leur patron. Pour Le Monde.fr, je fais un diaporama sonore et un article explicatif. Le jour précédent j'avais réalisé un article de cadrage sur la situation de Continental et du groupe auquel il appartient.

Sur place il y a plusieurs journalistes. Un journaliste de France Info avec son technicien, un caméraman et une journaliste de BFM TV, une équipe de France 3 région, AFP, Le Parisien et des journalistes locaux. Il aurait pu y en avoir plus car si l'usine fermait, ce serait le plus gros plan de licenciement depuis le début de la crise: près de 1 100 employés.

Le matin, le directeur a fait distribuer un tract dénonçant des rumeurs colportées par les médias quant à la fermeture, mais il ne rassure pas les employés pour autant. Il ne dit rien sur la santé de l'entreprise qui est mauvaise depuis deux ans déjà.



Impossible d'entrer dans l'usine. Les photos le montrent bien et finalement cela leur donne une dimension intéressante et révélant l'interdit, la difficulté d'accès. Les locaux syndicaux en revanche sont un peu plus loin sur le parking, on peut donc y accéder facilement. C'est déjà ça, j'aurai autre chose à photographier que la seule sortie des ouvriers qui ont du mal à parler... ils n'en savent pas plus que nous, voir moins, sur ce qui leur arrive.


Je me faufile derrière le délégué CGT et reste dans leur local quand commence une réunion avec leur secrétaire national venu pour l'occasion. Je ne devrais pas trop être là, mais comme je suis venu sans poser de question, personne ne m'en pose non plus. Les visages sont tendus.

Continental_015


Deux syndicalistes de l'autre usine de pneux du groupe,à Sarguemines sont venus ausssi. Leur usine est moins menacée car elle reste "sur le podium" établi par Continental, alors que celle de Clairoix est régulièrement quatrième. Malheur aux vaincus. A les entendre la "taule" est vouée à la fermeture, ou au moins au licenciement de nombreux employés. La faute au "taulier" qui n'aurait rien fait pour la rendre plus compétitive. La faute au groupe Continental aussi qui préfère miser sur une nouvelle usine en Roumanie.
Je prends un peu de son quand l'un des délégués explique la situation. Du vrai son, c'est ça la réalité de ce que j'ai entendu lors de cette journée. Mieux que tous les discours et déclarations que l'on récupère quand on branche le micro (c'est d'aileurs là que le diapo fonctionne le mieux).



Les délégués partent en réunion extraordinaire d'entreprise... Xavier Mathieu, délégué CGT n'est pas convaincu : "c'est une réunion extraordinaire sauf qu'elle n'aura rien d'extraordinaire puisqu'on sait déjà tout".



Dehors, les journalistes attendent le résultat. Ca sent un peu l'embrouille : un jeune communicant a été envoyé pour les explications... pas le genre à habiter en Picardie. En effet, c'est la maison mère qui l'envoie, mais il "connaît bien l'usine".



Quand le patron sort il dénonce les rumeurs mais refuse d'en dire plus "pas plus de 15 jours de visibilité". Difficile à avaler pour les employés...

Continental_019


Il faut quand même faire les classiques photos de la sortie d'usine. J'essaie de montrer qu'ils sont bien seuls face à la machine. Le mur de l'usine avec ses panneaux au nom des marques fera l'affaire. Quelques retouches le soir pour ajouter de la densité et un côté un peu sombre aux images. Le lendemain montage des sons et diapo.
Pour voir d'autres photos: la galerie FlickR où je vais essayer d'ajouter des légendes un peu plus complètes.



Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article
19 février 2009 4 19 /02 /février /2009 22:02
Voici un diaporama sonore que j'ai fait pour Le Monde.fr.


Il s'agit d'une manifestation de travailleurs sans-papiers intérimaires. Ils sont en passe d'être régularisés après sept mois et demi de grève. Les autorités freinent cette régularisation car ils seraient les premiers intérimaires de secteurs "en tension" à obtenir leur carte de séjour (les travailleurs précédemment régularisés étaient en CDI). Cela crérait un précédent ouvrant la voie à bien d'autres sans-papiers, très utilisés par les agences d'intérim qui ne trouvent que peu de main d'oeuvre légale pour des travaux souvent difficiles et pas forcément bien payés.


cliquez sur l'image pour voir le diaporama

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article
15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 10:43

Le reporter multimédia sera à l'avenir sûrement obligé de partir seul et de produire des sujets conjugant plusieurs médias. Voici une petite liste de matériel en conséquence.

Je vous ai déjà fait part ici des conseils d'équipement multimédia de Mediastorm, une des références en la matière. Seulement le site produit des contenus plus proches du documentaire que du reportage de news. Plus attiré par cette dernière forme de reportage et désireux de partir "léger" (et amateur de beau matériel), je vous présente ici une petite liste commentée de ce qu'un journaliste multimédia pourrait emmener avec lui en reportage.

Dans la configuration avancée par Mediastorm, le matériel correspond a celui d'une équipe et non d'un seul journaliste. Dans chaque média, l'agence de production web propose en effet un matériel très qualitatif... mais volumineux. L'idéal d'un journaliste reporter n'étant pas forcément de partir en équipe, mais plutôt seul ou à deux (avec un photographe), il va falloir faire des choix. 

En gros, chaque membre de l'équipe doit pouvoir utiliser assez facilement deux outils, et donc deux médias, en fonction des sujets à traiter. Si l'équipe comprend deux personnes, on est sauvé ; si le reporter est obligé de partir seul, le choix des médias, et donc du matériel est encore plus important.

PHOTO:

Je l'ai déjà sur ce blog, la photographie a beaucoup à faire sur Internet. Même si pour le moment elle ne bénéficie pas des outils de partage de la vidéo, elle me semble plus à même d'illustrer et de raconter un reportage, de faire vivre graphiquement une situation. Surtout pour les travaux qui nécessitent un peu de profondeur et de recul. C'est pourquoi c'est le matériel le plus conséquent que je propose comme base de travail :

- un bon réflex numérique avec un zoom grand angle ou trans-standard ainsi qu'un zoom téléobjectif.

Un des meilleurs choix actuellement est celui du Canon EOS 5DmkII. Il offre en effet une très grande résolution et une très bonne sensibilité qui permet de prendre de bonnes photos dans bien des situations compliquées. Et il offre une solution correcte de vidéo en Haute définition. Sans auto-focus mais avec possibilité d'adjoindre un microphone, donc tout à fait exploitable pour des plans fixes et des interviews.
Ajoutez selon les goûts un 17-40mm ou un 24-70mm plus un télé 70-200mm et vous avez de quoi faire pas mal de choses (liste d'objectifs sur le site de Canon).

Ajouter un petit logiciel de traitement type Photoshop (version Elements, ou Gimp pour réduire les coûts) et un compte FlickR Pro pour charger les photos du projet.


 

SON:

Pas besoin d'un gros Nagra pesant 5 kilos. Le son sur Internet c'est du mp3 et c'est assez facile à produire. Zoom et Roland fabriquent de très bons produits. L'Edirol R-09 de Roland étant à mon avis le meilleur compromis qualité/poids et facilité de fonctionnement.

Pour le montage, Audacity est largement suffisant... et gratuit.

VIDEO:

C'est dans ce domaine que le choix est le plus difficile. Soit l'on part sur une couverture très orientée vers la vidéo avec la nécessité de faire de jolis plans de coupe, des plans larges ou de sujets mal éclairés et alors il faut s'orienter vers une assez bonne caméra type HVR-A1 de Sony. Soit on va se servir de la vidéo seulement pour montrer certaines scènes d'actions, et pour des interviews vivantes et on peut alors se contenter d'une toute petite caméra type Flip vidéo ou celle d'un téléphone portable comme le Nokia N95 (qui permet en plus d'envoyer très vite la vidéo sur Internet), ou encore celle du 5DMkII (personnellement j'opte pour la combinaison Flip + EOS 5D).

Ajouter Premiere Elements ou Final Cut pour le montage.


... et bien sûr un bon ordinateur portable pour utiliser le tout.

Récapitulatif chiffré (tarifs à titre indicatif pour notament faire la comparaison avec la liste de Mediastorm):

EOS 5D MKII                2500 euros

17-40mm L Canon          800 euros
70-200mm Canon
(plusieurs références)    1500 euros
50 mm f:1.4                   350 euros
2 cartes-
mémoires 4 GB              100 euros

Edirol R-09                    320 euros
carte mémoire 2 GB         20 euros


Flip Video                       100 euros


Soit environ 5670 euros pour cette version d'un matériel que l'on peut tout à fait maîtriser seul (contre 12 000 dollars pour l'option de Mediastorm, sur un matériel pour lequel on ne bénéficie pas vraiment d'un taux de change favorable).

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article
19 janvier 2009 1 19 /01 /janvier /2009 19:34
Alors qu'un hélicoptère français c'est abîmé au large des côtes gabonaises, un universitaire gabonais, Bruno Ben Moubamba, a décidé de rédiger une lettre ouverte au président Gabonais. Il y rappelle les relations troubles entre la France et le Gabon.

Il fait remarquer qu'on ne connaît pas les raisons de cet exercice rassemblant forces françaises et gabonaises. Le tout sur fond de luttes de pouvoirs au Gabon, alors qu'Omar Bongo se fait vieux et que le temps de la succession approche. "La France son armée ne doivent pas continuer à donner des signes de soutien aux dictatures africaines", appelle-t-il.



Gabon : un universitaire appelle la France à changer de poli
envoyé par ReportageEtPhoto

"Les quarante ans de votre présidence n'ont servi qu'à votre enrichississement personnel" écrit Bruno Ben Moubamba à Omar Bongo dont la femme se promène en permance avec des sachets de diamants en guise de porte-jarretelle (en cas de coup dur). La simple interrogation par Bruno Ben Moubamba sur l'utilisation des dollars du pétrole gabonais quand les 1,5 million d'habitants  du pays vivent dans la misère a valu à nombre de ses proches d'atterrir dans les geôles gabonaises.

Bruno Ben Moubamba a pu partir. Cet appel qui lui a valu des menaces de mort, il le lance sur le parvis des Droits de l'Homme. Il n'y a que trois journalistes pour l'entendre. Son garde du corps attend à quelques mètres de là.




La lettre ouverte des "Acteurs libres de la société civile gabonaise"

Article de Bakchich.info surles liens entre Bernard Kouchner et Omar Bongo. (Bakchich est un des médias français a avoir le plus parlé de ses liens, je vous invite à y jeter un oeil)

Communiqué de Survie sur les rapports France-Gabon



Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 17:50
Le Conseil représentatif des institutions juives de France avait organisé ce samedi après-midi une manifestation de soutien aux victimes du Hamas. Une foule compacte (environ 7000 à 8000 personnes) était massée près de l'ambassade d'Israël.

Beaucoup de monde dans une trop petite place, peu d'espace pour se déplacer. Manifestation beaucoup plus calme que celle d'hier.







A part ça, hier les jeunes criaient "Israël terroriste", aujourd'hui ils criaient "Hamas terroriste", les plus vieux chantaient "Palestine vivra, Palestine vaincra", et aujourd'hui ils scandaient "Israël vivra, Israël vaincra". A la fin des deux manifestations, certains ont pris un moment pour prier dans la rue. Mal rasé et mon bonnet sur la tête, les manifestants d'hier m'interpellaient en arabe, avnt de comprendre leur erreur et ceux d'aujourd'hui me demandaient en hébreu si je venais prier avec eux.


Quelques photos supplémentaires sur FlickR.

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web