Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
14 juin 2009 7 14 /06 /juin /2009 17:56
Alors que les regards sont tournés vers l'Iran et les émeutes qui s'y déroulent, quelques images d'affrontement nous parviennent. Vous pourrez  voir celles d'Olivier Laban-Mattei de l'AFP notamment sur de nombreux sites d'actu comme le NYT, Le Monde ou Time.

Mais il peut être interessant d'aller voir ce qui s'était fait avant les élections. Voici donc trois tentatives de portrait du pays quelques mois ou semaines avant les événements que l'on connaît.

Il y d'abord les images de Sanaz Mazinani, une photographe iranienne, qui dans une série intitulée Iran Revisited offre une vision douce et poétique de son pays.




Viennent ensuite deux séries par des photographes de Magnum :  Iran Today de Thomas Dworzak réalisée en novembre 2008, et la toute récente série The Changing Face of Iran de Paolo Pellegrin. Deux séries beaucoup plus sombres que la première, qui s'attachent à capter des regards ou des instants de la vie iranienne, mais où l'on voit aussi la difficulté à aller plus loin que la rue, a établir un contact avec les gens.



Iran today (c) Thomas Dworzak

The Changing Face of Iran, (c) Paolo Pellegrin


A lire aussi dans Reportage et Photo sur l'Iran : Exécution en Iran

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 16:03
Des sites qui publient de belles photos il y en a toujours eu ; des très bons même. Le problème c'est qu'on ne les connaît pas tous. Alors en voici un qui vaut le détour, et qui a de plus le bon goût de publier des "emerging photographers", c'est-à-dire des photographes pas encore connus  (alors que bien souvent par chez nous, il faut déjà avoir un nom pour avoir droit aux honneurs... et mon regard se tourne par exemple vers Polka Magazine). Il s'agit de Burn Magazine.

l'île de Sakhaline par Christopher Brown

Le site est parrainné, gage de qualité, par David Alan Harvey, qui a notament travaillé pour National Geographic.

En ce moment vous y trouverez toute une série de diaporamas (un peu lents malheureusement) issus du concours Emerging Photographer Grant, là encore sous la férule de D.A.Harvey.

Je vous conseille particulièrement la série sur l'île de Sakhaline par Michael Christopher Brown, et l'histoire assez hallucinante de la famille White du Kentucky par Carl Kiilsgaard.



Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
13 juin 2009 6 13 /06 /juin /2009 15:49
Voici un moment que je n'ai pas sorti mon appareil photo et mon dictaphone... Ces derniers temps, j'ai donc plus parlé de multimédia que je n'en ai fait, ce qui n'est pas forcément pour me plaire. Mais bon autant que cela serve à quelque chose quand même, voici deux endroits où j'en ai parlé à défaut d'en faire :

- dans Esprit Blog pour Jean (qui passe souvent par ici, alors je le salue)

- et dans l'emission Media Junkie (eh oui, je n'ai plus le même tête que sur la photo de ce blog)

Pas forcément des choses différentes que ce que vous pouvez trouver sur ce blog, mais le tout un peu plus condensé ce qui ne fait pas de mal.
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 20:56
Récemment on m'a conseillé un reportage du Bombay Flying Club "avec de la haute définition ça pète".

Techniquement, le travail est fort réussi. Les photographies sont belles, d'un noir et blanc fortement contrasté avec de la vidéo traitée de la même manière, cadrages décentrés et noirs profonds. Tout pour plaire aux amateurs de multimédia ou de photo...



Et pourtant tout ça me laisse sur ma faim avec même un petit goût déplaisant. Tout d'abord le traitement très esthétisant passe mal. C'est beau, mais pas toujours utile au sens... donc gênant au plan de la construction journalistique. Ajoutez à cela une musique entêtante et certainement pas prise sur place mais montée en studio pour "faire vrai" et ajouter un brin d'angoisse au noir et blanc très contrasté déjà difficile à vivre... vous comprendrez que ce sujet me serre l'estomac avant même de commencer.

Avant de commencer, justement, il faut passer sur l'onglet "Story" et là, comble de la précision journalistique on a droit au très objectif "Êtes-vous prêts à passer six minutes en enfer ?" . Un peu trop non ? J'aurais apprécié que le journaliste me laisse le choix de savoir si ce que je vais voir relève ou non de l'enfer...

Bref à coup de cadrages qui ne montrent presque que les genoux des gens quand ils parlent, leurs mains quand ils placent du charbon sur un brasier ou que leurs pieds quand ils marchent... on finit par perdre le sens de l'histoire. Dommage, car elle vaut la peine d'être racontée... mais elle est assez dure pour qu'on n'ait pas à en rajouter trois louches il me semble, et surtout ne pas abandonner le sens à la technique comme il est parfois tentant de le faire lorsqu'on découvre un nouveau média, une nouvelle forme de narration. Cette dernière doit rester au service du sens.

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 10:30
Pour ceux qui ne l'ont pas vu ailleurs, je vous signale la production d'un magnifique reportage multimédia sur les bidonvilles d'Haïti. Réalisé par Julien Tack et Jean Abbiateci, il montre la qualité à laquelle on peut parvenir sans moyen énormes. Il démontre aussi que le multimédia est un vrai outil de création de sens, et pas simplement un gadget ou une manière de capter l'audience.

Grâce au mélange des sons, des vidéos et des photos, ces deux reporters nous font partager d'une manière nouvelle ce qu'ils ont découvert à Haïti. On entend les gens qui nous parle, on sent le pays, on voit ses routes. Multimédia ou pas, c'est ça le reportage. Alors prenez un moment et appréciez :


(cliquez sur l'image pour voir le reportage)


Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 10:37
J'avais blagué récemment en disant que je voulais devenir photographe pour Libération. Tout ça c'est fini. Désormais, je veux être photographe du New York Times !

Semaine après semaine, ce journal publie les images de son photographe en Afghanistan , Tyler Hicks, qui suit un groupe de marines en mission. A chaque fois le résultat est impressionnant, autant sur la qualité des photos que sur la narration qui change de ce qu'on connaît habituellement.

Les histoires sont racontées assez simplement par leurs protagonistes, que l'on voit en même temps sur les images. La simplicité, le fait que cela soit assez direct, donne au récit beaucoup de force et fait qu'on le regarde jusqu'au bout (il n'est de plus pas très long). Un bon point donc pour un traitement "news" proche d'un quotidien. Autrement dit, le multimédia ce n'est pas que pour une approche magazine en profondeur.


An ambush and a comrade Lost, Tyler Hicks/The New York TimesAn ambush and a comrade Lost, Tyler Hicks/The New York Times


Mise à jour le 15 mai:
Un autre diaporama de Tyler Hicks, qui a suivi une opération de nuit en plaçant des lunettes de vision de nuit sur son objectif.

De plus, Tyler Hicks n'est pas le seul photographe en Afghanistan à travailler pour le NYTimes, à voir ce diaporama de Joao Silva (il me semble qu'il est indépendant alors que Hicks est "staff photographer")

Mise à jour le 21 mai : Le Times a ouvert un blog à propos du photojournalisme et du multimédia : ils ont publié des explications sur ce diaporama. Cela le rend encore plus impressionant.
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
14 avril 2009 2 14 /04 /avril /2009 00:28
Dans un tout autre registre, j'étais tombé sur une compétition de kick boxing il y a une semaine. J'ai essayé de sortir un peu des codes de photo de sport. Je vous laisse voir tout ça sur FlickR si vous n'êtes pas allergiques à la boxe:

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 22:51
Le New York Times vient de lancer un appel  à photographies qui ressemble à celui de la Farm Security Administration lors de la crise de 1929.

En 1935, alors que la Grande dépression touche de plein fouet les États-Unis et notamment ses agriculteurs et travailleurs journaliers, un organisme américain, la FSA lance un appel à oeuvre photographique des plus ambitieux : une dizaine de photographe devront couvrir   (les américains disent "to document"), pendant près de sept ans, les méfaits de la crise. Emblématique de la volonté documentaire du groupe, le sous-titre de l'ouvrage de référence issu du tri de plus de 170 000 négatifs est "Archives d'une Amérique en crise".  Il en ressortira une œuvre majeure de la photographie, et la découverte d'immenses talents de la photographie dite "humaniste" ou "sociale" à l'instar de Dorothea Lange ou Walker Evans.




Le quotidien américain The New York Times rejoue cet appel dans une participation toute contemporaine. Le journal a lancé le 2 avril un appel, intitulé "Picturing the Recession" ,à ces propres lecteurs pour qu'ils lui envoient leurs ilages de la crise. L'appel, s'il ne s'adresse pas à des professionels, ressemble beaucoup à celui de la FSA: "How do you see the recession playing out in your community? (...) Creative ways of documenting the changes around you are encouraged."




Le résultat est déjà assez encourageant. La mise en page, sous forme de piles d'images, est assez originale et le contenu est loin d'être inintéressant. Bien sûr, il y a fort à parier que la grande majorité des photos n'atteindra pas l'excellence des images des photographes de la FSA, mais la question n'est pas là.

L'intérêt est que ce genre d'expérience démontre encore une fois l'impact de la photo, son caractère démonstratif et sa capacité à créer une forme d'archive, de souvenir tangible. De plus, cette expérience montre que la photographie et son usage s'adapte très bien aux nouveaux modes de communication et de partage de l'information.

En passant de choses paraissant futiles à d'inévitables panneaux de magasins qui ferment, cette collection hétéroclite aboutit à une vision fragmentée mais très vivante de la crise. Du panneau d'une église méthodiste appelant à prier pour l'économie, aux centre commerciaux désertés de Singapour, la diversité est un des visages que nous montre le New York Times.
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 09:00
Jean, a récemment posté un lien ici vers un intéressant panorama de la photo sur les sites d'information en ligne réalisé par les étudiants de l'école de journalisme de Grenoble. Ils sont allés demander à différents responsables de sites quelle est leur politique photo,. Le constat est affligeant. Même si chacun s'évertue à dire qu'il fait des diaporamas, qu'il a des fils d'agences, si on regarde en détail, la vraie politique photo de la majorité des sites web est de faire le moins cher possible.

Petit décryptage entre les lignes

Reuters et la photo pas chère

A Libé.fr, on n'a pas peur des mots : l'AFP c'est trop cher, donc on prend Reuters. C'est malheureusement un calcul que font bien des rédations web. De celle France Info à Rue89 en passant par Paris Match.com (oui oui le choc des photos... pas chères). Problème cependant: Reuters est très léger au niveau des sujets France. Je ne sais pas combien ils ont de photographes dans l'hexagone, mais je peux vous assurer qu'au moins le tiers des images sont signées du désormais célèbre dans toutes les rédacs web, Charles Platiau (vérifiez si vous ne me croyez pas).
Première consolation que brandit Libé -comme bien d'autres on le verra- le diaporama. Ici comme ailleurs, c'est bien souvent "les photos du jour" collection hétérogène de belles photos d'agence de tous les éléments qu'on ne peut pas couvrir puisqu'on n'a ni photographes ni correspondants à l'étranger. Un peu cache-misère en somme.
Et puis quand on fouille un peu sur le site, on a quand même le droit à quelques photos FlickR. Entendez par là du gratuit fait par des amateurs (ça fonctionne toujours pour les illustrations).
Situation qui devient plus grave lorsque, dépourvus d'iconographes et donc de gens compétents en la matière, les sites se permettent de piquer sur FlickR des photos de professionnels qui ne sont pas libres de droits. C'est pourtant écrit dessus : "tous droits réservés", mais comme il faut un constat d'huissier pour porter plainte, les photographes se contentent de gueuler un peu et le site retire l'image... puisque d'ici là le sujet ne sera plus d'actualité, c'est pas grave. Comme en plus tout le monde ne s'en rend pas compte, cela fait quand même pas mal de photos gratuites. Les experts en la matière, et donc à boycotter urgemment : Marianne2.fr. Vous êtes prévenus.

Politique de la page vue = Diaporama pourri

La Croix.com, évoque peu ou prou la même utilisation que Libération.fr. Avec l'AFP en plus, mais la politique photo ne fait pas autant partie de l'esprit maison que chez Libé. Les diaporamas sont difficilement accessibles et très ennuyeux à regarder puisque chaque photo charge une nouvelle page et donc décale la vue. Petite explication sur ce principe posé par les concepteurs de sites qui veut qu'un "bon site" est un site où il y a beaucoup de pages vues. Concrètement cela veut souvent dire en effet que les gens vont lire de nombreux articles plutôt que de s'arrêter au seul qu'ils regardaient. Effet pervers, beaucoup de sites basés sur de la simple dépêche et donc fournissant très peu de valeur ajoutée, ont décidé de faire des diaporamas ou chaque photo est une nouvelle page (en html pour ceux qui voient). Idée de génie pour Le JDD.fr, La Croix, etc..! Un diapo de 20 photos et voilà 20 pages vues! Sauf que ce genre de diaporma est très désagréable à regarder. On voit que la page se recharge, donc se vide et se remplit à nouveau. Souvent si l'on a mis la photo au milieu de sa page, elle va se décaler, il faut donc à nouveau jouer du poignet pour replacer la photo au bon endroit, etc... au final on regarde trois photos et puis s'en vont. Vous me direz, pour un site qui ne fait que des dépêches, qui a du mal à garder ses visiteurs plus d'une page, c'est déjà ça en plus... oui, sauf que c'est la photo qui y perd puisqu'elle devient un objet difficile à regarder, sans valeur et que l'on va finir par éviter.
D'autres sites (Le Monde, l'Express) font en revanche le choix du diaporama en Flash. Qui ne fait qu'une page vue mais qui ne se recharge pas à chaque clic. Moins de pages vues, mais plus de temps de présence. Et surtout un lecteur content qui a plus de chance de recommencer l'expérience. Mention spéciale tout de même au Figaro.fr qui fait bien ses diapos en Flash mais dans une colonne toute fine. Dès qu'une image est en hauteur on ne peut plus la voir en entier si l'on a pas un grand écran...

Un seul photographe dédié

Sur le panorama proposé par Journalismes.info, un seul site explique avoir une vraie photographe, Rue89.  Leur photographe n'est pas tout le temps chez eux et bosse aussi pour une agence, mais cela permet au site de couvrir certains événements avec un regard particulier, avec une unité de ton dans la photo, qui participe beaucoup à rendre ces événements vivants. Surprise, ce ne sont pourtant pas plus riches, ni les plus "gros" du panel. Comme quoi, la photo ce n'est pas forcément si cher que le disent les responsables de nombreux sites web. De là à penser que les réticences viennent plutôt d'un manque d'intérêt pour l'image...



A voir par ailleurs
On avait parlé ici de la politique photo de Slate.fr à son lancement.
Un article à peu près dans le même goût par le photographe Antoine Doyen.
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
8 mars 2009 7 08 /03 /mars /2009 17:37
Sans plus de commentaires, une galerie de photos de l'UNHCR pour célébrer la Journée de la Femme:

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web