Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
28 septembre 2009 1 28 /09 /septembre /2009 08:30
La crise financière a été une source d'inspiration presque intarissable pour les journalistes américains. Elle a donné lieu à de nombreux projets multimédia intéressants. Le dernier en date est celui d'un étudiant en Master de journalisme à l'université de Caroline du Nord, Nacho Corbella.

Armé d'un appareil photo et d'une caméra, il a suivi deux familles touchées par la crise dans l'Etat de Caroline du Nord. La première a perdu son appartement, le père de famille de la seconde se retrouve sans emploi. En résulte Faces of the crisis, un petit site avec deux diaporamas sonores avec un peu de vidéo, et des cartes assez bien foutues.



Je ne suis pas forcément fan de la narration qui reprend beaucoup de choses déjà entendues depuis le début de la crise et qui est parfois un peu attendue (après un passage sur "ce qui nous aide à tenir c'est dieu..." la dame interviewée se demande "s'il y a une vie après la saisie de la maison"...), mais le résultat vaut quand même un petit détour.

On notera par exemple une infographie assez marquante : celle du taux de chômage en Caroline du Nord qui, contrairement aux saisies de maisons, continue d'augmenter en 2009... alors que le G20 nous annonce la fin de la crise, cela pose quelques petites questions.

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
27 septembre 2009 7 27 /09 /septembre /2009 23:04
Juste une courte note pour vous faire découvrir deux superbes blogs traitant de multimédia... pour et par des gens qui en font.

Le premier est Duckrabbit, le site du photojournaliste David White et du producteur de la BBC4 Benjamin Chesterton. Deux passionnés de diaporama sonore et de webreportage qui croient fermement en la force de l'image fixe et du son. Ils présentent les découvertes qu'ils font sur le web mais n'hésitent pas non plus à mettre les mains dans le cambouis et à produire de beaux reportages (ils sont en ce moment en plein reportage au Bangladesh). A garder absolument dans vos favoris.




Le second s'appelle Innovative Interactivity. Animé par la journaliste Tracy Boyer, il se veut un forum pour producteurs multimédia et drogués de l'image. Tout un programme que l'on ne peut, ici, qu'approuver. Il va plus loin que le simple photojournalisme ou journlaisme multimédia et présente parfois de sites de communication ou d'associations pour leur côté innovant. Mais le journalisme n'est jamais loin et il s'agit bien de trouver des voies pour faire passer les information de manière efficace, accrocheuse et innovante. A ne pas manquer.



Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 17:19
La vie et les droits des femmes à Kandahar, au coeur des terres pachtounes s'est grandement détériorée depuis ces trois dernières années. Mariages forcés et mutilations y sont fréquents. "Le droit des femmes a disparu des agendas politiques", avance Jessica Leeder du Globe and Mail, qui vient de réaliser (avec Paula Lerner à la photo) un très impressionnant documentaire multimédia.

Prévu pour ce dérouler toute la semaine, il révèle, en six épisodes, comment la vie des femmes à Kandahar, fief taliban, est devenue un enfer depuis le début de la guerre. Pour elles, après quelques années d'amélioration et de sentiment de liberté, le niveau de sécurité est redescendu "au même point que sous les Talibans". "A chaque fois que je sors de chez moi pour acheter de la nourriture, je me demande si je vais rentrer vivante", témoigne l'une d'elles.

"Au temps des Talibans, il y avait des apparences de règles pour punir une femme. Aujourd'hui on a l'impression qu'il n'y a plus besoin de raison pour tuer, abuser ou enlever une femme."




Techniquement c'est tout aussi fort : belles photos, vidéos en plein écran. Beaucoup de témoignages sont réalisés au téléphones car les femmes ont peur de parler. Dans des textes en lien sous le documentaire, les journalistes et personnes qui ont participé au projet racontent le pourquoi du comment. Du bon webdoc quoi!
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
22 septembre 2009 2 22 /09 /septembre /2009 00:27
NPR est une radio américaine... mais une radio drôlement visuelle. Sur son site Internet elle développe souvent en mutlimédia des sujets construits à la base pour la radio. Et comme c'est une radio publique financée en grande partie par souscritpions, elle fait souvent le pari du long format. Pour le bonheur des oreilles et des yeux exigeants.

C'est le cas avec le webdocumentaire "Travelling down the Amazon road", une série de quatre longs reportages sur la route Transocéanique, en construction entre la côte brésilienne et la côte péruvienne, près de 4.600 kilomètres plus loin. La radio a envoyé un photographe pour accompagner sa correspondante au Pérou. Il en ressort un webreportage en quatre parties, sous forme de diaporamas sonores.



Chaque "épisode" couvre une des problématiques qui se présentent autour de cette route, amenant à la fois des opportunités économiques, et comme c'est souvent le cas, des risques environnementaux.

A garder dans ses "marques-pages" car l'ensemble est un poil long. De plus, le son se joue sans rapport exact avec les photos... il n'est donc pas absurde d'y revenir deux fois et de regarder le tout de manière plus ou moins séparée.
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
16 septembre 2009 3 16 /09 /septembre /2009 08:06
Comme d'autres, je pense que la photographie a beaucoup à gagner avec le web. Avec le diaporama sonore et autre web-reportage, elle gagne le son et le mouvement tout en gardant sa force d'image fixe, incomparable face à une image vidéo. Elle gagne aussi par son mode consommation plus rapide que la vidéo. Une image étant une donnée finie en  matière de sens, le spectateur garde le contrôle du temps qu'il veut passer devant. Il n'a pas besoin d'attendre la fin de la vidéo pour être sûr d'avoir bien compris. Il aura peut-être besoin d'un texte pour tout saisir, mais en ce qui concerne l'image, il l'embrasse d'un seul coup d'oeil.

Mais jusqu'à récemment, la plupart des sites internet se contentaient d'images minuscules. En illustration de leurs articles, ils ne proposaient que de misérables images de 400 pixels de long (plus petites que sur ce blog!). D'autres on fait le pari du grand format. Peut-être liée à l'engouement pour la "HD", de nombreux sites américains se sont mis à la photo pleine écran. Entre nous, une image plein écran, par rapport à ce que délivre réellement un appareil photo numérique aujourd'hui... c'est pas vraiment de la HD. Mais étant données les conditions de visionnage (le nez devant l'écran), il n'en faut pas plus pour proposer des images "qui claquent".

Voici quelques sites qui s'adonnent au genre. A noter que se sont tous(pour le moment?) des sites US, de presse locale... (une conclusion à tirer sur la presse locale française????) Soit en séries ayant une unité du sujet (plus intéressant) soit sur le modèle de la "photo du jour", c'est à dire juste une collection de belles images, moins intéressant mais qui a comme intérêt pour le site d'être publiable chaque jour quoiqu'il arrive sans gros travail d'icono. Et puis lorsqu'on est en manque de belles images, c'est un "shoot" rapide non ? Bande de drogués.

Le grand classique que tout le monde connait désormais The Big Picture, du Boston Globe (séries sur un même sujet):

Dans le même genre, qui traite aussi les images par sujet cohérents, The Frame du Sacramento Bee :


Ensuite sur le mode "les photos du jour", le blog Photo Journal du Wall Street Journal :



le site All Eyes de Tampa Bay :



Et le blog Photo of the Day du webzine PDN :






Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
15 septembre 2009 2 15 /09 /septembre /2009 08:07
Une nouvelle web-série à voir sur Le Monde.fr : "Ma première nuit en prison".



Petit rappel pour ceux qui auraient manqué les épisodes précédents: cette série fait suite au webdocumentaire "Le Corps incarcéré", dont on retrouve le thème et certains des "personnages" et à la web-série "Ma première nuit en France" sur le plan de la narration et de la "mise en scène". Le photographe est le même que pour "Le Corps incarcéré" (prix du webdocumentaire à Visa pour l'image) : Léo Ridet.

Le premier témoignage, publié lundi 14 septembre est celui, très fort, de Catherine Charles,. Devenue une des voix qui s'élèvent contre les conditions d'enfermement en France, elle est présidente de la jeune association l’ARPPI (Association pour le respect des proches de personnes incarcérées) et tient depuis peu un blog sur Bakchich.info.
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
13 septembre 2009 7 13 /09 /septembre /2009 20:52
De nombreuses associations on compris l'intérêt d'Internet pour se faire connaître. Et avec ce média, viennent parfois d'intéressantes productions multimédia.

A voir par exemple ce court portfolio réalisé par Human Rights Watch à propos des droits des homosexuels au Burundi, avec des photos de Martina Bacigalupo. Il s'agit d'abord d'une série de photographies accompagnées de courts témoignages. Puis un portfolio sonore entre un peu plus dans les détails des vies des personnes photographiées.

Le tout est intéressant car il ne demande pas de la part de l'ONG un travail bien plus important que la réalisation d'un traditionnel PDF, mais il permet sûrement de plus "accrocher" le spectateur avant de lui faire passer un message.

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 09:59
L'Afghanistan est en guerre depuis 30 ans. Avec d'autres pays mais aussi avec lui-même. Beaucoup d'images qui nous en sont parvenues depuis quelques années sont celles des soldats de l'Otan engagés sur le terrain. Comme celles dont on a parlé ici de Tyler Hicks (du NYT), ou dans un autre style, celle de Jan Grarup de l'agence Noor. Mais "au cas où vous ne le sauriez pas, il y a une élection en cours en en Afghanistan", s'emportait le photographe bloggeur "Afghan hound" anonyme du site Foto8, à la fin du mois du juillet. L'occasion de montrer d'autres images d'Afghanistan, pas forcément plus optimistes que celles des soldats traquant les talibans, juste différentes.


Pour commencer tout de même par le sujet du jour, c'est-à-dire, l'élection en elle même, deux portfolios à regarder : celui de Ron Haviv (de VII). Avec la touche particulière de ce photographe qui capture les images dans le mouvement avec des expressions fortes de la part des protagonistes. Et celui du photographe du New York Times, Tyler Hicks, au style un peu plus classique (au niveau des couleurs notamment) mais très réussi et graphique.



















Des victimes de la guerre aux cerfs-volants de Kaboul


Parmi les images les plus fortes d'Afghanistan, on trouve les images des victimes civiles du conflit. Depuis un an, le nombre des "collateral damages" a augmenté de 40%. En 2008, plus de 2000 civils afghans ont perdu la vie. Des milliers d'autres sont blessés par des tirs ou des attentats. Deux reportages de l'agence VII prennent le parti de montrer ses victimes et leurs tentatives de réaprendre à marcher ou de reprendre une vie normale.


Le premier, en couleur, est signé Lindsey Addario.  Le second en noir et blanc est l'oeuvre de James Nachtwey. Ce dernier étant un travail de commande de la Croix rouge, il n'est pas l'oeuvre la plus réussie du plus célèbre des photographes de guerre, même si esthétiquement, encore une fois c'est magnifique.



















Peut-être encore plus durs que les précédents mais tout aussi installés dans la réalité de ce pays ravagé sont lesreportages consacrés aux toxicomanes afghans. Installés dans l'ancien centre culturel russe de Kaboul, ils vivent à la fois les ravages de l'opium (dont l'Afghanistan est soit dit en passant un des premiers producteurs mondiaux), et le rejet de la société.


Le premier, est celui de Jan Grarup (Noor). Le second, est publié par le site Foto8 et est signé Alfonso Moral. Monté en diaporama, il présente l'originalité de montrer ensemble des séries gardant le même cadre et donnant donc une idée de mouvement ou de progression.



















On se souviendra aussi du travail de Stanley Green sur la route de l'opium, qui a remplacé dans la région la route de la soie.



Enfin, pour finir sur une note plus optimiste, on ira voir le reportage de Benjamin Lowy (de VII, encore!) sur les cerfs-volants de Kaboul qui sont encore là.






PS. à lire : la police afghane menace de tirer sur des photographes (Lens)
       à voir aussi si vous en voulez encore,
Life, Death and the Taliban un gros travail multimédia du Global Post (en partenariat avec Mediastorm) sur les Taliban.

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 00:05
Faut-il demander aux personnes que l'on photographie de regarder l'objectif ? La question paraît saugrenue tant certains portrait gagnent en force lorsque le regard du sujet entre en contact avec celui du spectateur par l'intermédiaire de l'oeil de l'appareil photo et du photographe.

Et pourtant combien de fois, en reportage, le photographe ne demande-t-il pas aux gens qu'il accompagne de "faire comme s'il n'était pas là" ? Mythe de la transparence et de la recherche de la vérité sans doute ; le photographe, comme l'anthropologue, rêve souvent de voir sans être vu, sans influer ni modifier ce qu'il observe. Au point que le cinéma a fait un dogme de ne pas croiser le regard de ses acteurs et que la télévision place l'intervieweur à côté et non pas derrière la caméra pour que le regard de l'interviewé soit légèrement croisé.

Ce reproche dogmatique, c'est celui que vient d'exprimer un blog très jeune et pourtant déjà renommé à un photographe moins jeune et moins renommé : The Lens (blog photojournalistique du New York TImes) au portraitiste Richard Renaldi. Le portraitiste avait proposé son travail au blog du NYT et le voilà rembarré pour goût trop prononcé du regard caméra : "Thanks much for considering the Lens blog, but we currently don't have space for such projects. Your ability is apparent, though, and I would suggest you continue to send your projects to us -- but if I may make a suggestion: refraining from shots where the subject is looking at the camera will increase your chances of us wanting to do something with your work."  (... je vous suggère de vous retenir de faire des photos où votre sujet regarde l'appareil pour augmenter vos chances de nous doner envie de travailler avec vous...). Sympa !


(c) Tyler Hicks/New York TimesEx nihilo, l'argument est stupide. En réalité, vu le travail de Richard Renaldi (portrait New Yorkais branché, genre Je-vais-en-soirée-dans-le-quartier-de-Williamsburg-à-Brooklyn-et-je-photographie-mes-potes-artistes-de-la-même-manière-que-les-ouvriers-du-Wisconsin..), les éditeurs de Lens devaient lui signifier qu'il préféraient le genre reportage à celui du portrait ; que publier des photos de soirées à New York ne calait pas trop avec les "conseils au photographe en zone de conflit" , ou les photos de Tyler Hicks de prisonniers aux yeux bandés qu'ils ont l'habitude mettre en Une (pas de problème de regard caméra dans ce cas en effet).

Reste que le regard caméra et le reportage ne devrait pas être déclarés aussi violemment incompatible.
"Franchement, a-t-on jamais rien inventé de plus bête que de dire aux gens, comme on l'enseigne dans les écoles de cinéma, de ne pas regarder la caméra? s'insurge Chris Marker dans Sans Soleil. C'est sur les marchés de Bissau et du Cap-Vert que j'ai retrouvé l'égalité du regard, et cette suite de figures si proche du rituel de la séduction : je la vois - elle m'a vu - elle sait que je la vois - elle m'offre son regard, mais juste à l'angle où il est encore possible de faire comme s'il ne s'adressait pas à moi - et pour finir le vrai regard, tout droit, qui a duré 1/25e de seconde, le temps d'une image."


Parce que non, le photographe n'est ni invisible ni transparent et doit pouvoir interagir avec celui qu'il photographie. Et que parfois, l'égalité peut faire du bien. Même en reportage.



______________

A lire aussi sur le New York Times et sa politique photo :

Je veux être photographe du New York Times (comme Tyler Hicks)

La mission photographique de la FSA revue par le web participatif

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 07:50
Il y a encore quelques temps, un photographe me disais ses doutes sur Internet. Sur le mode "les gens préfèrent la vidéo", il pensait que le web n'apporterait rien de bon à la photographie. Pourtant, les sites de partage et les blogs de photographes foisonnent. La vérité, c'est que comme beaucoup d'autres formes de narration, la photographie va évoluer et s'adapter à Internet. Là où les quotidiens publiaient jadis une photo d'illustration, les sites d'actu ne jurent plus que par les diaporamas ; les plus ambitieux par les diaporamas sonores. Hormis sur l'aspect financier, il me semble que les photographes y gagnent : ils peuvent montrer plus d'images, faire plus de sens.

Pour ce qui est du sens, un autre format vient enrichir le travail du photographe : la photo commentée. Ce sont les deux animateurs d'Espritblog qui s'y collent en ouvrant ce matin le site L'oeil du viseur. Afin d' "offrir un espace où les photographes puissent avoir le temps de parler de leurs images", ils publient chaque jour une image en grand format accompagnée des explications (à écouter) de son auteur.


Les deux auteurs ont poussé le désir explicatif jusqu'à donner des éléments bruts à propos de la prise de vue (les données Exif qui comportent les temps de prise de vue, la sensibilité, la focale...) et des explications sur les retouches apportées aux images.

Contexte et parti pris

L'intérêt est d'abord du côté du lecteur qui accède à des données qu'il ne peut normalement pas avoir. Le photographe va lui donner de nouveaux éléments de contexte tout d'abord qui l'aideront à saisir ce que la photo ne peut pas montrer : le hors-cadre, ou le contre-champ auquel on a parfois droit en vidéo mais qui fait souvent défaut à la photographie.

Le photographe quant à lui pourra exprimer ses propres intentions. La photographie n'est pas un média neutre, il existe des choix dans le cadrage, la retouche, la distance avec le sujet, qui influent sur le message. Si ces choix échappent au lecteur, il peut être trompé par la photo. L'exercice qui consiste à expliquer ses choix est salutaire à la fois pour le photographe qui explique sa démarche et gagne le statut de faiseur de sens, et pour le spectateur qui est alors libre d'accepter ou de rejeter ce sens et non plus de se le voir imposer.


Ce type de format paraît difficile à adapter à un traitement quotidien de l'actualité, mais là n'est pas le propos. Le genre ressemble plus à l'adaptation web des chronique explicatives hebdomadaires que l'on peut trouver dans un journal comme Libération. On pourrait d'ailleurs très bien imaginer que des sites d'actu reprennent le format sous forme de blog. Tout le monde y gagnerait non ?
Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web