Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 16:06

Dans la Kagera, un espoir pour les orphelins du SIDA


La Tanzanie est un des pays les plus pauvres du monde. Un de ceux dont la dette a récemment été annulée. Au-delà des difficultés économiques, ce sont les conditions sanitaires désastreuses qui touchent le plus la population. Dans la région de la Kagera, proche du Rwanda et de l'Ouganda, le taux de prévalence estimé du virus HIV est d'un habitant sur six.


La réalité est cependant complexe à analyser dans cette région et les statistiques ne sont pas fiables. Les médecins de Dar-Es-Salaam, la capitale économique, appellent une fois l'an l'hôpital de Bukoba, la ville la plus importante de la région, pour tenir le compte des décès. Ils attribuent un tiers des morts au VIH sans plus de vérifications.
Les enfants de la région dont les parents sont morts sont souvent appelés « orphelins du SIDA ». Ils ne le sont sans doute pas tous. C'est en effet l'état sanitaire général de la région qui est aussi en cause ici. Paludisme et tuberculose sont encore parmi les toutes premières causes de mortalité. La malnutrition, tout simplement engendrée par l'extrême pauvreté de la région, sévit très gravement. Si bien que l'espérance de vie moyenne est de 43,3 ans.
Dans la culture haya, majoritaire dans la région de la Kagera, on est orphelin dès que l'on a perdu son père. La famille paternelle n'a en effet aucun souci d'aider ses nièces et neveux. Traditionnellement elle récupère même toutes les possessions du défunt. Sa femme et ses enfants doivent partir.
L'association Partage Tanzanie s'occupe de ces orphelins depuis déjà 15 ans. Elle essaye de leur donner les moyens de se maintenir dans leur village. De leur donner une éducation et des terres qu'ils pourront cultiver une fois adulte.
Car malgré l'incertitude sur les chiffres, les orphelins, eux, sont bien là. La génération précédente les a, pendant un temps, totalement délaissés, pensant qu'il n'y avait plus d'avenir à cause du SIDA. Les chiffres récents d'ONUSIDA montrent désormais une amélioration relative dans la région et les adultes se rendent compte que tout n'est pas perdu dans cette lutte.


À Bukoba et dans toute la Kagera on continue donc de vivre. Partage Tanzanie envoit les enfants à l'école, nourrit les plus démunis. Elle lutte contre le paludisme mais aussi contre les mentalités. Celles qui font par exemple que, de manière traditionnelle, un enfant Haya n'a pas de nom avant d'atteindre l'âge de quatre ou cinq ans, c'est-à-dire avant d'être utile à quelque chose. L'avenir des enfants passe d'abord par leurs aînés, l'association apprend à ces derniers à respecter les plus jeunes, à leur permettre de s'éduquer et de s'épanouir. Fruit d'un travail matériel, mais aussi d'un travail sur la manière de voir le monde, l'espoir renaît dans la Kagera.


Reportage effectué en 2003 en Tanzanie et Ouganda. Les photos qui en font partie ont été primées au Concours Paris Match du Photoreportage étudiant.

Voir plus d'images

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 15:41

Par ici, vous pouvez accèder directement à tous les articles sur la Tanzanie publiés sur ce blog.
Bon voyage!

 

Reportage en Tanzanie

C'est mon premier article sur la Tanzanie. Il décrit notamment la situation des "orphelins du SIDA"

 

 

 

Galerie de Tanzanie

Un lien direct vers de nombreuses photos en lien avec "Reportage en Tanzanie".

 

 

 

Lost in Translation

Une histoire de langage et de discours.

Coca-cola et l'Afrique

Photo de l'Afrique gagnée par les slogans des grandes compagnies

La Bière de banane 

Reportage non-alcoolisé sur la fabrication d'une bière... artisanale...

Avant d'entrer à l'école

Ou la version tanzanienne "d'enlève ta casquette"

A suivre...

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Vie du blog
commenter cet article
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 15:40

Sommaire

 

Les "photos du dimanches" sont là pour vous faire rêver, rire ou penser.

Elles sont justes un petit moment de détente dans une journée.

Comme dans une phrase où la respiration est importante,

elles sont la petite virgule de la semaine,

la bouffée d'air.

Profitez-en!

 

                  

 

 



equateur-jivaros-enfant-nb01.jpg           tanzanie-cuisine-femme-afrique.jpg        theatre-tchekov-saint-etienne-01.jpg



graf-saint-etienne-poto-kar_-01.jpg  reflets-01.jpg            neige-01.jpg




violence-01.jpg   manif-pacifiste-01.jpg   reflets-02.jpg




saint-etienne-01.jpg   equateur-car-bus-transport.jpg   cathedrale-afrique-tanzanie-bukoba.jpg




equateur-quito-vieux.jpg   afrique-radio-artisan-petit-boulot.jpg   equateur-chef-shuar.jpg




equateur-quito-velo.jpg   afrique-ecole-enfants-tanzanie-021.jpg        julio-ruelas-enterrement-mexicain.jpg




afrique-tanzanie-foot-bukoba.jpg   egypte-route-web01.jpg   Banos-web.jpg

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Vie du blog
commenter cet article
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 15:39

« Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. C’est dans cette optique que je vois ma vie.
Les voyages, ça vous prend un jour sans vous prévenir et puis ça ne vous lâche plus
. Vous épinglez une grande mappemonde à côté de votre lit et vous mettez des points rouges là où vous êtes allé.
Kapuscinski, ancien grand reporter polonais, met exactement le doigt sur ce qui m’anime. Ses livres où il parle de tous ses reportages, Inde, Chine, Afrique surtout, éveillent en moi une fièvre particulière, l’envie pressante de prendre ma valise et de partir.
Mais le voyage, mes voyages, je ne les veux pas anodins. Hérodote ne va pas se reposer lorsqu’il voyage explique l’ancien journaliste. Il va découvrir, apprendre des choses pour pouvoir les
raconter à ses contemporains
. C’est bien ce que je compte faire… par tous les moyens.

Aujourd’hui étudiant en école de journalisme (au
CFJ
à Paris), j’essaie d’apprendre les bases du métier qui me semble le plus à même de raconter le monde. Pour Kapuscinsky (toujours) le reporter est celui qui va parler aux gens. Il se base sur la mémoire orale de ses contemporains pour expliquer le monde. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Pour raconter, je souhaite utiliser une multitude de moyens. Bien sûr il y a d’abord l’écriture. C’est ce que je suis en train d’apprendre et c’est le moyen qui a priori permet d’éviter le malentendu.
Mais il y a aussi la
photo
. Le moyen qui me tient à cœur depuis l’album de Reporters Sans Frontières sur William Klein. Avec ses photos au grand angle, floues si ça bougeait, noires s’il faisait sombre.
Après, il y a eu les photos de
James Nachtwey, le photographe de guerre. Toujours au grand angle, de très près, il montre les gens et leur histoire. Ce fut la révélation ; un peu comme Kapuscinsky. Il apporte la réponse à la question que l’on se pose tous : cela vaut-il le coup de se bouger pour faire ce que l’on veut ? Oui mille fois oui. Donc partir et raconter, toujours plus près du sujet.

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Vie du blog
commenter cet article
10 novembre 2006 5 10 /11 /novembre /2006 13:21

Qu’y a-t-il dans R et P ?

 

R et P est là pour vous faire partager à la fois mon travail et mes centres d’intérêts : la photo et les reportages.

Pour moi l’information et le savoir, principaux éléments apportés par le journaliste, sont essentiels dans le fonctionnement de la société. Ils servent à la fois à la démocratie (journalisme politique, faits de sociétés) et à la construction individuelle. Pourquoi ? Parce que le journaliste apporte une ouverture au monde.

Si on écoute les gens, si on cherche à savoir pourquoi ils agissent, pourquoi ils pensent d’une manière différente de nous, alors on aura moins envie de les prendre pour des cons… ou, dans un cas extrême, de leur faire la guerre.

 J’ai voulu devenir journaliste dans cette optique,… dès le début. Pour montrer l’autre et ses motivations. Que l’autre soit paysan africain, guérillero d’Amérique Latine ou commerçant en banlieue parisienne, il mérite qu’on lui parle.

 C’est à ça que se résume la ligne éditoriale de ce site : montrer, montrer, montrer et, le plus possible, tenter d’expliquer. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comme il faut bien un peu d’ordre vous aurez droit à des CATÉGORIES :

Inside the picture : Commentaire d’images qui posent des questions, qui apportent une info particulière OU billets sur des expos photos. 

C pas de la confiture, C de la culture ! : Papiers de culture « décalés », sur des groupes peu connus. Cédés ou interviews (quand j’y arrive je préfère). Mais aussi quelques billets sur des films (c’est bien les films, on va pas se priver quand même). 

Tintin grand reporter : Qu’ils soient photos ou écrits, les reportages sont l’essence même du journalisme. Comme je ne suis qu’étudiant, je ne peux pas courir tout le temps donc je parlerais parfois de reportages faits par d’autres.

Humeur et poésie : Parfois les coups de gueule ou la poésie peuvent aussi nous en apprendre sur le monde, d’une manière peut-être moins rationnelle mais toujours enrichissante donc on ne va pas s’en priver non plus.

Vie du blog : Pour vous dire ce qu'il se passe.

Repost 0
Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Vie du blog
commenter cet article

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web