Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
30 décembre 2009 3 30 /12 /décembre /2009 15:48
Je vous ai déjà fait part ici de moments ou la technique fait perdre de la force aux images. Précédemment, il s'agissait d'un reportage multimédia tellement attentif à l'esthétique qu'il perdait, selon moi, de sa force explicative au profit de l'émotion. Cette fois c'est plutôt le contraire : trop peu d'attention à la présentation technique nuit à l'image.

Je ne suis pas un fan de Marshall McLuan et de son "medium is message", mais force est de constater que la manière dont on présente les photos peut influer sur le sens et surtout renforcer ou diminuer l'attention qu'on va leur porter et donc la manière dont on va les comprendre.

Il n'y a encore pas si longtemps, certains photographes gueulaient quand leurs images étaient  publiées à "fond perdu", c'est à dire en couvrant toute la page et sans marge. Selon eux, cela nuisait à l'idée que la photographie est un cadre placé sur la réalité, un choix, une construction de sens. Alors imaginez un peu le malaise devant ce genre de portfolio sonore (créé par Le Figaro, mais ça n'est que parce que c'est l'exemple que j'ai sous la main) :



Dans l'idée, ça ressemble à un portfolio sonore tout à fait normal, photos d'agence plus témoignage du correspondant sur place (dans ce cas à Beyrouth il me semble et pas en Iran même) mais dans l'utilisation de l'image, c'est pour moi particulièrement loupé.

Observons le dispositif technique : un objet flash créé avec VuVox, déjà c'est pas très bon signe puisque ça veut dire que la rédac n'a pas son propre outil de diaporama sonore. Mais il existe d'autres applications tierces pour créer des diaporamas sonores de qualité. Une des plus simples et plus réussies est Soundslides... mais il faut un serveur facilement accessible aux rédacteurs pour y placer les fichiers que génère le logiciel. Quand je travaillais à Paris Match on n'avait pas ça et j'ai hébergé les diapo-sonores que j'y réalisais sur mon propre blog (oui oui, pour le site du premier magazine de France) ! Je soupçonne le Figaro.fr d'être dans la même situation.

Son + Photo = un nouveau média, pas un simple collage

Plus important, les images maintenant. Selon moi, l'erreur provient de l'utilisation de VuVox elle-même. Tout d'abord, elles ne sont pas vraiment liées au son comme sur un diapo Soundslides. Sur LeMonde.fr elles ne le sont pas non plus complètement mais le lien est plus fort et si l'on bouge le curseur du son, l'image suit. La différence (surtout avec un bon Soundslide donc) c'est que lors de la construction du diaporama on fait coïncider images et son, on peut montrer qui parle au bon moment ou faire se répondre ces deux éléments, etc... et donc on crée du sens (ce qui est quand même notre taf non?). 

De plus VuVoxfait défiler les photos sous forme d'un panoramique, comme si les images se suivaient linéairement et surtout sans qu'elles n'aient de cadre propre. Il y a des moment où l'on voit à l'écran deux bouts d'image l'un à côté de l'autre. Ils n'ont ainsi aucun sens. Deuxièment, chaque image est en travelling permanent. Or le travelling est un procédé de montage, acceptable en photo s'il donne un nouveau sens à l'image ou qu'il la renforce : mouvement d'un élément de sens vers un autre, concentration de l'attention du spectateur vers un élément particulier, etc... utilisé sans distinction, il brouille le message.

Bref, encore une fois l'image me semble utilisée ici comme un simple élément d'illustration. On l'utilise parce que ça fait joli, et en plus avec VuVox ça bouge. Cool !



PS : de mon point de vue, VuVox fonctionne mieux avec un son d'ambiance qui permet de naviguer comme on veut dans les images. Idéalement ces images ont un vrai sens lorsqu'elles sont alignées voire forment un pseudo panoramique et ensuite on ajoute des éléments de sens dans le collage. Un exemple ici, réalisé en deux coups de cuillère à pot.

Partager cet article

Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article

commentaires

Antonin Sabot-Lechenet 04/04/2010 19:02



Bonjour Pierre,


merci pour ta réaction, je ne peux qu'être d'accord. SI tu cherches des décryptages dans le genre, je te conseille vivement d'aller voir www.vigieduweb.com qui est bien plus complet que mon blog,
mais dans le même esprit. 


A bientôt dans les parages.



Pierre 24/03/2010 09:33



Bonjour Antonin,


D’abord, merci pour ton blog. Je m’y rends souvent, mais me contente de dévorer passivement tes textes ! En bon passionné de multimédia, voici une petite réaction à ton billet – faut bien
commencer un jour !


Je partage ton opinion sur l’utilisation du VuVox. L’outil est fashion, simple et gratuit. La tentation est grande de l’utiliser pour un diaposon lambda… Mais totalement inefficace, comme tu le
dis. Le son n’est pas calé avec les images, ce qui oblige le lecteur à effectuer deux lectures en même temps (les infos du sonore et celles des images). Ici, un logiciel de montage lambda aurait
fait l’affaire.


Pour avoir utilisé VuVox, je pense qu’il s’agit là d’un nouvel outil pour raconter une histoire. Tout simplement. Deux manières de faire fonctionnent pas trop mal selon moi :


Pour les diaporamas basiques : lorsque le sujet se prête à un récit image (une vraie histoire, et non un montage façon télé, où une action va durer 15 secondes : plan large, moyen, puis
serré, etc), c’est pratique car on peut inclure titraille et légendes directement dans la fenêtre.


A partir de ce diapo classique, rien n’empêche ensuite de rajouter des « pastilles » avec liens, des textes et photos, des vidéos, et même des courts diaporamas sonores, dans la mesures
où ils approfondissent un point en restant dans le sujet. Je qualifie ces infos de secondaires pour le lecteur, qui disposera dans tous les cas des infos principales grâce au diaporama d’origine.


Mais d’autres possibilités sont offertes par l’outil. Petit exemple d’utilisateur. En taffant avec un pote sur un sujet sur l’humour noir, nous avons suivi un humoriste lors d’un de ses shows.
Cela se prêtait à un traitement multimédia. On s’est donc retrouvé avec des vidéos du sketch, des sonores d’entretiens avec des fans, des photos, etc… Le récit image (avec des photos j’entends)
n’était pas transcendant, ce qui excluait a priori le VuVox. Mais on a fait un test tirant quatre « idées » que nous souhaitions mettre en avant dans ce sujet et pour lesquelles nous
avions des photos, puis nous les avons séparées par des courtes de vidéos du sketch s’y rapportant. On est loin de la hiérarchisation journalistique habituelle, mais là, ce format
« dossier » fonctionnait. Alors que ça aurait été imbuvable avec un diaposon normal, où on déroule une histoire.


Par ailleurs, je trouve géniale ton initiative de décortiquer les supports et manières de traiter les contenus sur le Web. C’est rafraichissant. Trop souvent, les initiatives sur la Toile font
l’objet de bricolages plus ou moins heureux, que l’on accepte comme tel parce que « c’est nouveau ». Et franchement, je trouve ça déplorable ! J’aime bien Libélabo, et les
« récits multimédias » du Monde, qui montrent que les « expérimentations » sont compatibles avec un traitement journalistique propre et rigoureux. Chaque essai découle d’une
vraie réflexion sur la plus value apportée par un traitement multimédia. Ce qui n’est pas toujours évident…


PS : désolé pour l’othographe. Je suis au boulot, et ai écrit ce billet à la volée !




Pierre 30/12/2009 16:07


Je souscris à ton analyse et je pense que tu éclaire indirectement le gros problème des rédactions web d'aujourd'hui : l'absence totale d'iconographes ou de gens qui ont des compétences en ce
domaine.

Alors certes il est vrai que de nombreux journalistes rédacteurs ont aujourd'hui des petites formations à l'image ou à la photographie et sont capable de produire des diaporamas, par exemple, mais
on n'arrivera jamais à la qualité et à la réflexion que l'on pouvait trouver dans la presse écrite magazine où un service photo, composée de plusieurs personnes le plus souvent, était à même de
proposer des utilisations pertinentes et affirmés des images. (à nuancer car les rédacs chefs et autres directeur artistique avaient aussi leur mot à dire).

Le gros problème est que donc il n'existe plus ces personnes qui travaillent pour l'image dans les pure players. C'est un vrai métier à part entière et tant que les journaux placeront des
rédacteurs ou des gens qui ne comprennent la photo que comme une illustration de la réalité, on ne gagnera pas en qualité.

Je trouve que le blog Lens du NYT (ou leur site en général) ou des projets comme Territoirs de Fictions, Voyage au Bout du Charbon ou Brèves de Trottoirs par exemple fonctionne et ont une
utilisation pertinente et réfléchis de l'image car ce sont des photographes et ou des iconographes qui travaillent là dessus.

Je n'ai pas encore vu de réalisations avec une utilisation intelligente de la photo qui soit porté uniquement par des rédacteurs...





Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web