Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
24 janvier 2007 3 24 /01 /janvier /2007 19:17
Je viens juste d'apprendre que Riczard Kapuscinski vient de mourir. J'ai découvert une partie du métier de journaliste grâce à lui. Je revivais mon voyage en Afrique avec son merveilleux livre Ebène. Nous perdons un grand homme.



dépêche AP :

VARSOVIE (AP) - Ryszard Kapuscinski, journaliste et écrivain polonais connu internationalement pour ses livres sur les guerres de décolonisation en Afrique et les conflits du Moyen-Orient, est mort mardi à Varsovie à l'âge de 74 ans.

L'auteur d'"Ebène" est décédé à l'hôpital Banacha de la capitale polonaise après une opération du coeur, a annoncé le directeur de sa maison d'édition, Marek Zakowski. "Il n'y a personne pour prendre la place qu'il laisse. Il était toujours curieux d'en apprendre davantage sur le monde, il était curieux des gens."

Né le 4 mars 1932 à Pinsk, ville située aujourd'hui au Belarus, Ryszard Kapuscinski débute sa carrière de journaliste à la fin des années 1950 et devient l'unique correspondant en Afrique de l'agence de presse polonaise (PAP). Il couvre alors la décolonisation du continent noir.

Un de ses ouvrages les plus connus, "Le Négus", décrit la chute du régime de l'empereur éthiopien Haïlé Sélassié. Publié en 1978, le livre se veut une "réflexion sur les dictatures en général" et a été vu comme un critique du régime communiste polonais.

Globe-trotteur curieux de tous les continents, Kapuscinsky expliquait sur son site Internet qu'il "voulait décrire les gens, leur mentalité, leur manière de voir le monde". "L'expérience m'a appris que selon le point de la planète, on voit le monde différemment. Si on n'essaie pas de comprendre ses différences de vue, de perception et de description, on ne comprend rien de ce monde."

Plusieurs de ses livres ont été traduits en français comme "Le Négus", "La Guerre du football" sur l'Amérique latine ou "Le Shah ou la démesure du pouvoir", sur l'Iran.


Je suis triste ce soir

Partager cet article

Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Tintin grand reporter
commenter cet article

commentaires

Antonin 27/01/2007 17:31

Ce qu'il a fat est en effet assez formidable. Je metrais un billet un peu plus personnelque celiu-ci sans trop tarder.

Marc Duboisé 26/01/2007 18:31

L'homme que tu decris, en effet, semblait formidable.
Je vais plus me renseigner sur lui et grace a ton article, je lirai peut-etre une de ses oeuvres.
A+. Marc Duboisé

Antonin 25/01/2007 16:06

C'est triste, heureusement qu'il nous a laissé bcp de livres. Son dernier est sorti il y a moins d'un an... jusqu'au bout il aura éclairer le journalisme

n 24/01/2007 23:24

Ca doit en effet être dur de voir l'une de ces idoles partir pour de bon. Je n'ose pas imaginer ce qui se passerait si le chanteur de Radiohead(mon groupe préféré)venait à disparaître... Il est donc un devoir de continuer sur les pistes qu'ont nous laisse avant notre propre chemin,qui en recoupe à l'infini.

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web