Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
15 janvier 2007 1 15 /01 /janvier /2007 23:25

Le petit prodige de la folk expérimentale

Angil and the Hiddentracks font dans la folk expérimentale. Une étiquette qui a du mal a contenir la diversité de la musique d'un des groupes les plus intéressants de la scène stéphanoise.



Il a l'air tout calme et modeste. Quand il marche dans la rue il y a fort à parier que Michaël, alias Angil, n'attire pas beaucoup l'attention. Et pourtant sur scène on n'a d'oreille que pour lui. Cela fait déjà longtemps qu'avec son groupe, The Hiddentracks, il fait preuve d'une grande inventivité musicale et qu'il montre la vitalité de la scène stéphanoise.

L'histoire commence il y a déjà 13 ans, il n'en avait que 14 à l'époque. Avec son cousin François, il monte un groupe influencé par le rock de Deus. Aujourd'hui la donne a un peu changé, Angil and The Hiddentracks font dans la folk, tendance expérimentale.

«L'idée de départ reste de faire une belle chanson» explique Angil, chanteur et guitariste, quant à sa manière de composer. Là c'est le côté folk qui parle, une guitare et une voix. Mais l'aspect parfois un peu facile de ce style est dépassé grâce aux Hiddentracks. Rassemblement quelque peu hétéroclite de treize musiciens intervenant au gré des concerts, et de leurs envies. Ils rajoutent la touche d'expérimentation et d'imprévu dans la musique qui fait que l'on ne s'ennuie jamais.

La prise de risque comme moteur de la création

C'est le côté amateur de jazz des membres du groupe qui s'exprime un peu par là. Même Flavien, aux platines, fonctionne sur un mode proche du jazz. Agissant telle «une petite fenêtre», il compose des samples en direct, en ajoutant une ambiance différente qui passe le temps de quelques mesures, «comme quelqu'on entend siffloter dans la rue».

C'est justement cela qui fait l'intérêt du groupe. Une cohésion qui permet de prendre des risques en improvisant. Le résultat paraît pourtant tout à fait organisé contrairement à d'autres styles dits «expérimentaux». On est pas perdu à l'écoute et l'on voit que les musiciens sont à l'aise ensemble. «Notre manière de répéter c'est de discuter de musique, d'ambiances et d'atmosphères» explique d'ailleurs Angil.

Sur album, les morceaux sont un plus travaillés, les transitions plus evidentes et efficaces . Mais là encore, l'idée de la contrainte comme source de création est de mise. Angil compose puis invite les différents musiciens du groupe en fonction des moyens techniques à sa disposition. Aucun ne sait très longtemps à l'avance ce qu'il va faire. Parfois ils jouent même à l'aveugle sans avoir entendu le morceau. Pour son prochain album, prévu pour la fin de l'année, la contrainte vient des plus grands de la littérature. Un album oulipien ou les textes sont écrits sans la lettre «e».

Angil and the Hiddentracks, albums disposnibles: Teaser for matter, chez Unique records, et album en collaboration avec Broadway: The John Venture, chez Facto records.

Illustrations issues de la pochette de l'album d'Angil "Teaser for: Matter" : Nathalie Damon-Lacoste.

Une chanson d'Angil "She said What you doing he said I am leaving"

Le site Myspace d'Angil avec de la musique à écouter

Partager cet article

Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans C pas d'la confiture - C d'la culture !
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web