Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Commentaires

Articles récents

Liste complète

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Recommander

W3C

  • Flux RSS des articles

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
Lundi 6 avril 2009 1 06 /04 /Avr /2009 22:51
Le New York Times vient de lancer un appel  à photographies qui ressemble à celui de la Farm Security Administration lors de la crise de 1929.

En 1935, alors que la Grande dépression touche de plein fouet les États-Unis et notamment ses agriculteurs et travailleurs journaliers, un organisme américain, la FSA lance un appel à oeuvre photographique des plus ambitieux : une dizaine de photographe devront couvrir   (les américains disent "to document"), pendant près de sept ans, les méfaits de la crise. Emblématique de la volonté documentaire du groupe, le sous-titre de l'ouvrage de référence issu du tri de plus de 170 000 négatifs est "Archives d'une Amérique en crise".  Il en ressortira une œuvre majeure de la photographie, et la découverte d'immenses talents de la photographie dite "humaniste" ou "sociale" à l'instar de Dorothea Lange ou Walker Evans.




Le quotidien américain The New York Times rejoue cet appel dans une participation toute contemporaine. Le journal a lancé le 2 avril un appel, intitulé "Picturing the Recession" ,à ces propres lecteurs pour qu'ils lui envoient leurs ilages de la crise. L'appel, s'il ne s'adresse pas à des professionels, ressemble beaucoup à celui de la FSA: "How do you see the recession playing out in your community? (...) Creative ways of documenting the changes around you are encouraged."




Le résultat est déjà assez encourageant. La mise en page, sous forme de piles d'images, est assez originale et le contenu est loin d'être inintéressant. Bien sûr, il y a fort à parier que la grande majorité des photos n'atteindra pas l'excellence des images des photographes de la FSA, mais la question n'est pas là.

L'intérêt est que ce genre d'expérience démontre encore une fois l'impact de la photo, son caractère démonstratif et sa capacité à créer une forme d'archive, de souvenir tangible. De plus, cette expérience montre que la photographie et son usage s'adapte très bien aux nouveaux modes de communication et de partage de l'information.

En passant de choses paraissant futiles à d'inévitables panneaux de magasins qui ferment, cette collection hétéroclite aboutit à une vision fragmentée mais très vivante de la crise. Du panneau d'une église méthodiste appelant à prier pour l'économie, aux centre commerciaux désertés de Singapour, la diversité est un des visages que nous montre le New York Times.
Par Antonin Sabot-Lechenet - Publié dans : Inside the Picture - Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

A voir sur le Web

A lire sur le Web

Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés