Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
17 août 2008 7 17 /08 /août /2008 17:21
Samedi 9 août, le conflit en Ossétie s'étend au territoire géorgien. Un des photographes de Paris Match me demande de lui imprimer les dépêches Afp détaillant la situation. Il est sur le départ et souhaite savoir où en sont les combats. "Difficile à dire, il y a une bataille de chiffres entre les Russe et les Géorgiens. par contre c'est sûr qu'il bombarde une ville pas loin de Tbilissi." Sur le fil photo de Reuters, on voit cette image, qui sera reprise partout, d'un homme dans les décombres de son immeuble à Gori, tenant dans ses bras un de ses proches, tué par le bombardement.

On dit souvent que les femmes photographes de guerre ne font pas les mêmes photos que les hommes. Souvent, je me suis demandé si cette distinction avait bien un sens. La question du genre n'entrait pas, selon moi, dans ce type de métier. Un homme et une femme photographe amenés à photographier la même situation peuvent effectivement choisir deux angles différents, mais deux hommes photographes feront de même.

Pourtant, la couverture du conflit Ossète révèle bien une différence. Une différence d'approche, de sensibilité et surtout de choix du sujet. De ce qu'on en a vu, la plupart des actions stratégiques du conflit sont le résultat de bombardements. Les images envoyées par les correspondants sur place sont alors celles des résultats des attaques. Pour le moment la ville de Gori est fermée aux journalistes, on n'a donc que peu d'images des opérations de ce conflit. Du coup la différence de traitement saute aux yeux. Les hommes aussi bien que les femmes photographes n'ont que des éléments "périphériques" (victimes, ruines, déplacements de troupes et de réfugiés) à photographier mais les choix de sujet et la manière de le traiter sont déterminants.

Je suis donc tombé sur cet ensemble d'image sur le site du New York Times, où l'on voit tout de suite la "patte" féminine dans la photo (cliquez sur l'image pour voir le diaporama) :

(c)Justyna Mielnikiewicz for The New York Times(c)Justyna Mielnikiewicz for The New York Times


Les images montrent du recul vis-à-vis des combats, un tempo moins rapide que chez d'autres photographes de guerre, et surtout un réel attachement au côté humain du conflit.


Le traitement éditorial du New York Times à propos de l'Ossétie est très complet, et au niveau de la photographie est à mon avis, le meilleur du moment. Aussi on peut naviguer d'une galerie photo à une autre. Et c'est justement ainsi que ce renforce cette idée de différence de traitement, avec pour preuve cette galerie sur les convois de troupes et de réfugiés où l'on peut quasiment dire sur chaque photo si c'est un homme où une femme qui l'a faite :

(c)Joao Silva for The New York Times(c)Joao Silva for The New York Times

Partager cet article

Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article

commentaires

Antonin 14/09/2008 12:36

Heureux que ça t'intéresse. En cherchant bien, il y a qlqs articles intéressants sur Françoise Demulder sur ParisMatch.com

laure K 11/09/2008 23:57

Bonjour antonin, je me suis permise de relayer ton article sur mon blog, puisque je faisais quelqeus recherches suite au décès de la reporterphotographe Françoise Demulder, et j'ai trouvé ton propos très en phase avec mes questionnements. Merci.et rdv sur nos blogs.http://laurkadelsol.blogspot.comLaure K.

Maude ML 24/08/2008 16:47

Bonjour Antonin, Pour ma part je ne suis pas capable de distinguer l'âme féminine ou masculine d'une photo. J'ai tenté un blind test en ne regardant les noms des photographes qu'après avoir déterminé si l'oeuvre était celle d'une femme ou d'un homme, et je me suis trompée la moitié du temps. Comme quoi... ça dépend comment on interprète les choses ;) Sinon, je venais t'informer que je viens de te tagguer dans une chaîne de blogs, ça se passe ici : http://citizen.over-blog.net/article-22200844.html Bonne continuation ! Maude ML

Morena 18/08/2008 22:58

Réflexion très intéressante : je ne m'étais jamais posé la question d'une éventuelle âme masculine ou féminine dans les clichés. Mais force est de constater, grâce à tes superbes liens, que j'ai réussi le test : la "feminine touch" est bien reconnaissable.

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web