Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 20:14

Les images de la vie politique cherchent souvent le symbole. Les hommes d'Etat sont rarement impliqués dans le genre d'action photogénique qu'apprécient les photographes de presse. Ils captent pourtant beaucoup de leur attention puisqu'ils participent à la vie de la cité et que les journaux ont toujours besoin d'images neuves les représentant.

Les photographes de presse ont développé une parade somme toute naturelle : celle du symbolisme. Puisque les agissements physiques des hommes d'Etat disent assez peu (hormis des détails qu'il est bien sûr aussi très intéressant d'étudier, mais qui demandent souvent une approche en série), les photographes ont décidé de construire leurs images de telle sorte qu'elles puissent tout de même dire quelque chose au lecteur.

Il y a eu les images de Jean-Marie Le Pen placé à l'extrème-droite de l'image, il y a les ombres de François Bayrou pendant ses meetings présidentiels.

Cette fois, il y a cette photo du Premier ministre turc, Recep Tayyip Erdogan. Cette image est représentative de cette tendance à vouloir symboliser l'image des hommes politiques, de l'envie du photographe (et de l'iconographe qui la choisit) de dire quelque chose. Elle est ainsi lisible en trois temps signifiants.


 Yurdakul/SIPA publié par Libération daté du 31 mars 2008

Le premier est celui de la présence de sa femme, voilée. Le débat sur le voile en Turquie est assez fort. La Turquie est un Etat laïque et de nombreuses femmes, bien que musulmanes n'y portent pas le voile. Inclure la femme voilée du ministre dans l'image, c'est dire que celui-ci est musulman pratiquant, et surtout que son parti revendique l'islam politique. Dans le contexte d'attaque par le Conseil Constitutionnel turc décrit par l'article, c'est même dire que celui-ci est un danger potentiel pour la laïcité.

Un second élément vient renforcer cette thèse, cette impression qui se dégage de l'image : le poteau blanc qui sépare le ministre et sa femme. Sa situation dans l'image est relativement inhabituelle. Couper une image en deux de manière parallèle est très peu courant, pour ne pas dire carrément déconseillé. D'ordinaire ce genre d'élément va plutôt marquer un des tiers de l'image pour lui donner une composition harmonieuse, ou bien sûr un des bords pour l'encadrer ou la fermer. Ici, le poteau semble donc bien placé intentionnellement entre deux parties qu'il convient de séparer : l'homme et la femme.

Le dernier aspect signifiant de cette photographie, sans doute le plus important, est le reflet du Premier ministre et de sa femme. Une fontaine placée entre le photographe et son sujet, coupe l'image en deux et reflète exactement la partie supérieure de l'image. Mais l'eau n'est pas parfaitement lisse et floute l'image de l'homme d'Etat et de sa compagne. Avenir flou pour le dirigeant d'un parti qui pourrait être interdit ? Ou simple flou sur ce que nous-même connaissons de lui et de ses intentions ? En tout cas, l'image n'est pas anodine.

 Yurdakul/SIPA pour TIME daté du 24 décembre.
Cette photographie est issue d'un parution de presse, sa diffusion ici l'est à titre d'information et d'explication sur sa signification. L'auteur de ce blog tient à marquer son attachement au droit d'auteur.

Partager cet article

Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web