Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
3 novembre 2007 6 03 /11 /novembre /2007 21:03

L’adoption internationale est régie par des règles strictes mais aussi par un certains nombre de pratiques acquises par l’expérience. Dans tous les cas, une adoption doit se faire dans "l’intérêt supérieur de l’enfant ".

Depuis le début de l’affaire de l’Arche de Zoé, les associations d’adoption expliquent clairement qu’on n’adopte pas d’enfants en zone de conflit. Ce n’est pas une loi, mais un constat forgé par la pratique et par de précedentes expériences douloureuses.

La première explication est qu’il est difficile, dans de telles zones, de déterminer si un enfant est bel et bien orphelin. La terminologie adoptée est celle "d’enfant non-accompagné" car on ne peut pas savoir s’il n’est pas simplement séparé momentanément de ses proches.

Les horreurs affrontées par les enfants dans ces périodes sont aussi une raison de ne pas les adopter. Pour leur bien être mais aussi pour celui des adoptants. De tels traumatismes nécessitent une prise en charge adaptée et de réelles thérapies qui sont souvent plus efficaces quand elles sont menées sur place.

Si la loi ne parle pas spécifiquement de l’adoption en zone de conflit, il existe plusieurs textes sur l’adoption internationale. Elle est tout d’abord encadrée par la Convention de La Haye de 1993. Elle permet d’unifier les procédures et de passer soit par des  Organismes autorisés pour l’adoption reconnus, soit de manière privée, à chaque fois en obtenant un agrément (délivré en France par les Conseils généraux).

Mais le Soudan et le Tchad ne sont pas signataires de ce traité. La loi française du 6 février 2001 prévoit alors que les lois qui s’appliquent sont celles du pays de l’enfant.

Dans le cas de l’Arche de Zoé, la situation est simple puisque le Soudan, comme de nombreux pays de droit musulman, ne reconnaît pas l’adoption. Si les enfants que les membres de l’association voulaient ramener sont Soudanais, ils ne sont donc pas adoptables. En revanche, s’ils sont Tchadiens comme le pense l’Unicef, c’est la raison humanitaire de l’association qui s’effondre.

Partager cet article

Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Elles sont pas fraîches mes nouvelles
commenter cet article

commentaires

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web