Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qui parle?

Jeune journaliste, j’essaie de pratiquer ce métier pour "raconter le monde" et donner à voir ce que l'on ignore parfois. « Le voyage ne commence pas au départ et ne finit pas au retour » écrit Kapuscinski dans Mes Voyages avec Hérodote. Pour expliquer la façon dont des gens que nous ne connaissons pas voient le monde et leur vie, il faut être près d’eux. En tentant de mieux comprendre leur point de vue on acceptera mieux la différence et peut-être verra-t-on qu’elle n’est pas si… différente ?

Rechercher

Texte Libre

Sites et blogs photos:
Lens :
le blog photo et multimédia du New York Times, magnifique et instructif
Burn :
webzine photo parrainné par David Alan Harvey
PierreMorel.net :
le blog de Pierre Morel
Photo-Reportage et Co :
le blog de Sandro di Carlo Darsa
Reportages Photos.fr :
actu photo, tutoriels et galeries de jeunes photographes

Archives

Attention, Reportage et Photo déménage !
Vous êtes encore nombreux à venir visiter Reportage et Photo, pourtant cette adresse n'est plus mise à jour. Si vous souhaitez découvrir mes nouveaux articles je vous invite à venir les voir sur Reportageetphoto.fr. Vous êtes donc cordialement invité à venir y découvrir toujours plus d'analyses d'images, d'histoires de reportages et de documentaires multimédia à cette nouvelle adresse, plus pratique et plus belle.
- Antonin Sabot-Lechenet
22 mai 2007 2 22 /05 /mai /2007 12:30

 

crédit des photos: Marc Chaumel

 
erika-proc--s-photo-double.jpg


La marée noire de l’Erika a d’abord eu lieu sur les côtes françaises. Sept ans après, depuis le 12 février, la marée noire arrive sur les bancs du tribunal de Paris. Le quotidien Libération met en image cette nouvelle marée noire dans son numéro daté du lundi 21 mai.
Cette fois, le noir, ce n’est plus celui du mazout, mais celui des robes d’avocats qui envahissent peu à peu l’espace de l’image, l’espace médiatique.
Le cadre (puisqu’il y en a un en photographie) est celui de la double page « Grand Angle » du quotidien. Du haut vers le bas de la page, il y a une progression dans cette vague de noir qui avance, comme le brut a avancé sur les plages bretonnes, les remplissant progressivement.
En haut de la double, les juristes arrivent au tribunal d’un côté, de l’autre ils posent simplement devant un mur blanc, une militante présente au tribunal pose également. Sur ces images, le blanc est présent. Que ce soient les pavés de la cour du Palais de justice ou le mur, il a encore une place importante. Sur les portraits, même les robes des avocats ne sont pas d’un noir très dense, la lumière pose des reflets sur leurs habits.

erika-proces-photo-02.jpg

erika-proc--s-photo-03.jpg

Plus bas dans la page, le noir s’impose dans les images, omniprésent, étouffant. C’est particulièrement le cas pour la photo d’Antonio Pollara, le gestionnaire nautique de l’Erika. Le noir des robes d’avocats le prend à la gorge, le submerge littéralement. La similitude avec les oiseaux tentant de se dégager des nappes de pétrole est frappante et tombe juste. L’homme est empêtré dans la machine judiciaire et son air énervé, un rien colérique, renforce cette impression. 

Copie-de-erika03.jpg

Le noir, le sombre qui se referme sur les acteurs de ce procès, c’est enfin et surtout la photo du juge Jean-Baptiste Parlos dont on n’aperçoit plus que le visage coincé entre deux masses noires. Celui qui ce demande « qu’est-ce que nous faisons là ? » selon les termes de l'article est-il une lueur d’espoir qui va faire la lumière, ou au contraire, n’est-il que le point de fuite sur lequel se referme la nouvelle marée noire de l’Erika ?

erika-proces-photo-09.jpg


Les photos sont reproduites ici à titre d'explication sur un fait d'actualité et sur son traitement photographique.

Partager cet article

Published by Antonin Sabot-Lechenet - dans Inside the Picture
commenter cet article

commentaires

Antonin 04/06/2007 18:51

Bien sûr il y a toujours des "robes noires" à un procès puisque c'est l'habit des avocats et des juges, mais ici c'est en effet trop bien fait pour qu'il s'agisse d'un simple coïncidence.

ElManu 04/06/2007 14:57

hum!!! c'est une belle analyse, j'adore! est ce que libé et / ou les photographes l'ont fait volontairement ou inconsciemment ? inconsciemment serait une trop grande coïncidenceManu

Articles Récents

  • Reportage et photo évolue
    La vie du blog Reportage et photo prend une autre dimension. Après une tentative de nouveau départ sous Wordpress, il devient un vrai site à part entière et devient donc Reportageetphoto.fr (ça en jette hein!). Vous êtes donc cordialement invité à venir...
  • Sélection de photos du conflit Libyen
    Reportage et photo déménage ! Je vous invite à retrouver ce nouvel article sur mon nouveau blog. C'est par là !
  • Maintenant les policiers doivent payer leur café !
    S'il est un poids dont les Tunisiens sont heureux de s'être débarrassés, c'est bien celui que faisait peser sur eux la police. Autrefois omniprésente et capable de tous les abus de pouvoir, des plus graves aux plus insignifiants et donc blessants, elle...
  • Tunisie : "Même ma grand-mère connait les proxys"
    La censure d'Internet en Tunisie a vécu. Les jeunes ici connaissaient bien les moyens de la contourner mais maintenant tout est en accès libre, même, s'amusent certains blogueurs tout en jurant ne pas vraiment être allé voir, les sites pornographiques....
  • MAM et Fillon sont dans un avion...
    ...Et ça fait bien rire les Tunisiens. Pour preuve, voir cette excellente caricature du dessinateur blogueur Seif Nechi (cliquez pour agrandir) : (le mot sur le tableau, Ja'ala, veut dire "pot de vin" de manière très vulgaire, une belle première leçon...
  • Combien de temps pour oublier 23 ans de dictature ?
    Dans les rues de Tunis, la fierté déborde. Il y a beaucoup de gens qui vous abordent comme pour vous prendre à témoin de ce qui s'est passé dans le pays, de ce qui s'y passe encore et de ce qui va changer. « Alors tu as vu ? », interrogent-ils, sans avoir...
  • Tunis manifeste toujours
    La Tunis nouvelle est en effervescence. Depuis que Ben Ali a fuit, la plupart des gens sont bien retournés au travail, mais pourtant il reste impossible de recenser tous les mouvements, toutes les manifestations, qui agitent encore la capitale tunisienne,...

A voir sur le Web

A lire sur le Web